Coachine Santé
Prévention Santé

SURPROTECTION DE SOI 

« Il nous arrive de ne plus avoir envie de suivre le courant du fleuve.

Alors nous creusons un trou et formons une petite mare sur la rive pour nous écarter de ce flot incessant.

Et voici que notre vie ressemble à une petite mare. La voyez-vous ?

Ce n’est pas une petite mare vivante, grouillante de processus vitaux, de cycles de croissance et de décroissance mais une mare complètement stagnante.

Si bien protégée et abritée que rien ne bouge !

La vie s’en éloigne et les pensées vivantes, les sentiments s’éteignent. Bien sûr, la sécurité est assurée !

Et voici que nous nous demandons :

 - Pourquoi nous ne fonctionnons pas… ?

 - Pourquoi nous ne nous sentons pas vraiment vivants… ?

 Entre la vie et nous-mêmes, nous avons érigé un mur isolant, non pas une fine membrane mais la panoplie d’une armure complète.


…Tout cela parce que nous refusons d’affronter l’impermanence, l’expérience de la souffrance et en particulier l’expérience de la souffrance des autres. »

 



Archives newsletters
Dennis MERZEL