Coachine Santé
Energétique Traditionnelle Chinoise

Archives newsletters
Que soigne l ' Energétique Traditionnelle Chinoise
Qu’est-ce que l'Energétique Traditionnelle Chinoise ?  
  
L' E.T.C. existe au moins depuis 3000 ans (le premier texte sur bambou est daté de 4750ans). C’est un système médical complet, cohérent qui à une
représentation spécifique de l’être humain, de son fonctionnement et de ses dysfonctionnements. Il est né de
l’observation de la nature  et de l’expérience de nombreuses générations de médecins et de savants. Sa rigueur   
et sa structure en font une science à part entière. 
  
Elle englobe une théorie fondamentale qui explique comment un être humain fonctionne lorsque tout va bien
 (anatomie, physiologie, psychologie…), quelles sont les différentes causes des maladies et les mécanismes
pathologiques qui en découlent.  
 
 

Elle possède un système de bilan santé très développé qui est basé sur quatre phases :  
1.Interrogatoire  
2.Observation  
3.Olfaction & Audition  
4.Palpation.
 Il est à noter que le bilan santé chinois n’est pas du tout basé sur la technologie de pointe mais sur les qualités humaines du thérapeute. Tout en appréciant l’intérêt de certains examens modernes, un praticien d' E.T.C. bien formé peut, par exemple, à travers la prise du pouls radial détecter certains déséquilibres bien avant qu’ils soient décelables par les moyens modernes.  
  
 
L' Energétique Traditionnelle Chinoise en tant que système de santé est également constituée d’un système thérapeutique extrêmement développé et performant qui fait la célébrité de cet art médical à travers le monde. Celui-ci s’appuie sur cinq piliers fondamentaux :  
1. La Pharmacopée,  
2. L’Acupuncture & moxibustion,  
3. L'Art du toucher,  
4. La Diététique chinoise,  
5. Le BU QI thérapeutique, en ce qui me concerne ; les collègues pratiquent le plus souvent le QI GONG thérapeutique très voisin. 
 
 
L' E.T.C. est-elle efficace ? 
  
Il faut bien comprendre que l' E.T.C. n'est pas synonyme de confort ni de loisir. Elle n’est en aucun point comparable aux soins de détente effectués, par exemple, dans les centres de thalassothérapie. Cette approche est utilisée actuellement par plus d'un quart de la population mondiale, à travers toute l’Asie certes, mais aussi à travers le monde entier où elle prouve tous les jours qu’elle apporte un précieux soutien y compris pour des maladies graves. La population chinoise avec des conditions de vie et des moyens technologiques bien inférieurs aux grands pays industrialisés avec la même espérance de vie que ceux-ci.  
 
A titre d’exemple, il a été prouvé scientifiquement que QING HAO (herba Artemisiae Apiaceae), une plante chinoise, est plus efficace que la Nivaquine dans le traitement du paludisme. QING DAI (levis Indigo pulverata) selon des recherches pointues de scientifiques français, anglais et allemands (« le quotidien du médecin – n° 6486 28/04-99), aurait une action très performante dans la leucémie myéloïde chronique. Ceci ne représente qu’une minuscule goutte d’eau parmi l’immense possibilité de l' E.T.C. à travers sa pharmacopée, sa diététique, son acupuncture et son art du toucher. 
  
Que soigne l'Energétique Traditionnelle Chinoise? 
  
Elle répond à toutes les maladies. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle peut tout guérir. Aucune médecine actuellement ne peut avoir cette prétention. Dans les cas de maladies très graves, l' E.T.C. en renforçant l’état du patient peut apporter un mieux être, un grand confort, ralentir l’évolution de l’atteinte ou en atténuer les effets voire même contribuer efficacement à la guérison. Ses applications sont très larges, elle est dispensée dans le monde entier.  
  
Quels sont les différentes thérapeutiques de l'Energétique Traditionnelle Chinoise ?  

 
L’acupuncture et la moxibustion :  
  
Ce sont les méthodes les plus connues en Occident.  
L’acupuncture consiste à insérer des aiguilles métalliques fines sur des zones particulières et précises nommées
« points d’acupuncture ». Les points sont localisés sur les « méridiens » qui constituent un réseau par lequel l’énergie
circule dans tout le corps pour permettre à celui-ci de fonctionner correctement. Chaque points possèdent des propriétés
thérapeutiques bien déterminées. La moxibustion consiste à chauffer certaines zones ou points d’acupuncture avec de
l’armoise incandescente. Les aiguilles utilisées sont stériles (stérilisation par les laboratoires) avec une date de péremption                                                  et à usage unique.    
  

La pharmacopée chinoise :  

  

C’est l’usage des plantes médicinales chinoises sous forme de décoction, de poudre, de pilules, d’applications externes, etc. Les substances médicinales chinoises sont très nombreuses et répondent à un grand nombre de maladies. En Chine, elles sont considérées comme la thérapeutique royale. Elles agissent avec profondeur et grande efficacité. Elles sont souvent indispensables quand l’atteinte est ancienne.  
  
  

 
La diététique chinoise :  
  
Elle comporte deux branches. La première est la diététique préventive qui est l’ensemble des grandes règles
d’hygiène alimentaire qui permet de tirer le meilleur bénéfice de notre alimentation. 
Ce sont les grandes règles de la diététique chinoise pour le quotidien, la nutrition, La prévention.  
Exemple : fromage du soir = cauchemar ; la chaîne laitière est anxiogène et « bouche les trous » = apport
d’humidité et chaleur à l’organisme qui engendre un épaississement pathologique des liquides organiques
= cellulite, problèmes cardio-vasculaires, mucosités…. 
La deuxième est la diététique curative. Elle est basée sur les propriétés médicinales de certains aliments. Les chinois ont déterminés les aliments qui améliorent ou aggravent nos pathologies. Il s’agit donc d’une véritable diétothérapie.  
  

 L'Art du toucher : 

  

C’est souvent un excellent complément de l’acupuncture. Il s’agit d’un ensemble de techniques très précises qui visent à débloquer des tensions, soulager des douleurs, relancer une meilleure circulation du sang mais aussi de propulser l’énergie dans les  méridiens et les tissus.

  

  
  Les mobilisations :  
  
Elles correspondent à un ensemble de mobilisations articulaires qui sont assez similaires aux pratiques de
l’ostéopathie, étiopathie et chiropractie. Cependant, elles sont opérées selon la vision et les règles de l'E.T.C,
en tenant compte du bilan santé spécifique et de ses stratégies thérapeutiques adaptées à la la pathologie.
Pas de manipulation sans exploration au préalable (clichés, IRM, scanner…); il s’agira le plus souvent de
restaurer l’élasticité de l’environnement tendino-musculaires. La douleur localisée n'est le plus souvent
qu'un symptôme en lien au déséquilbre des organes internes.
Nous générons au quotidien de 300 à 400 déplacements ostéo-articulaires.
La détente nocturne permet donc la réparation mais seulement si l’environnement mou est correctement entretenu par les organes vitaux.  
 
 
Les exercices physiques :  



Ils sont regroupés sous le terme de Qi Gong (Chi Kung) A mon niveau : Le BU QI* Système, la Sophrologie caycédienne et l'approche du sport adapté. Ils permettent d’assouplir le corps, de le renforcer, de le détendre, de favoriser la circulation du sang, des liquides organiques et de l’énergie dans tout le corps. Ils peuvent participer à la prévention ou au traitement des maladies (élimination des énergies perverses « BIN QI » et toxines…). Les étirements effectués après échauffement et avec prudence sont un précieux atout de "nettoyage" du corps. 
 
  
    
  *Le BU QI  système est basé sur les mouvements spontanés induits ; il recouvre également le BU QI thérapeutique avec un protocole très précis pour extraire et évacuer par les extrémités les énergies négatives accumulées dans le corps. Des mouvements d'expulsion sont incontournables pour les thérapeutes...aussi et qui espèrent vieillir en bonne santé.   
Les énergies négatives en cabinet nécessitent beaucoup d’aération et de traitement notamment avec un authentique encens Benjoin (pas en baguette car ils contiennent des colles toxiques à la combustion) et une surface d’au moins 30m.            
Le double cercle vicieux de la posture et du stress engendre la maladie par accumulation dans les espaces intervertébraux des ''Bin Qi''(Dr SHEN, Bu Qi système) et le tassement qui achève la réduction de la vascularisation (Publication de l'OMS en 1992). Cette technique peu connue est transmise  discrètement depuis environ 1000 ans en chine. 
Le vieillissement, l’alimentation suspecte, la production de toxines à évacuer ainsi que les BIN QI (énergies gazeuses négatives) s’accumulent en profondeur dans les tissus et bloquent la circulation du QI (énergie) dans les méridiens = stagnations de QI et de sang =  développement des tumeurs favorisées surtout en consommant du gluten (dégradation de certaines céréales due aux pesticides). 
  
Bonne santé !