Coachine Santé
Energétique Traditionnelle Chinoise

 Comment se déroule une consultation en Energétique Traditionnelle Chinoise ?


Dès la première entrevue le patient bénéficie d’un examen complet. Selon la complexité du cas, celui-ci peut durer 1 heure voire davantage. Le praticien utilise les quatre temps de l’examen de l'Energétique Traditionnelle Chinoise : 

 1- Interrogatoire (nombreuses questions en rapport avec l’état de santé).

 2- Observation (le teint du visage, l’apparence de la langue et de son enduit, la forme du corps, etc.).

 3- Olfaction & Audition (en rapport avec les manifestations de la maladie).

 4- Palpation (de l’abdomen, du pouls radial dit « pouls chinois », etc.).

De cet examen découle un bilan énergétique qui repose sur la théorie fondamentale de l'Energétique Traditionnelle Chinoise. En lien à cet état des lieux, des stratégies thérapeutiques adaptées au patient sont proposées ; exemples : conseils d’hygiène de vie et de diététique. Le patient peut bénéficier de sessions d’acupuncture, de l'art du toucher, de mobilisation (jamais sans clichés) voire la prise de plantes médicinales. Comme en médecine conventionnelle, un suivi est souvent nécessaire dans la durée pour obtenir de bons résultats. 

Appliquer les cinq piliers de l' ETC + l’entretien d’exploration de Coaching humaniste en y ajoutant                                                                           les conseils adaptés des APS* cela avoisine les 2h00 selon la complexité lors de la première séance.

* Activités Physiques et Sportives




L'Energétique Traditionnelle Chinoise est-elle compatible avec les traitements de la médecine moderne ?

Oui, absolument, à partir du moment où le praticien connaît l’action du médicament chimique et l’effet thérapeutique de son propre traitement.

Le partenariat avec la médecine conventionnelle permet de mettre en évidence les incompatibilités ; exemple : DAN SHEN (la sauge) employée avec des fluidifiants = risques hémorragies ++…etc

En situation liée à l’oncologie, REN SHEN (GINSENG) serait à éviter par principe de précaution (soutien l’organisme et la maladie dans un même temps…); dans le même ordre d'idée, le SOJA en lien à la présence d'oestrogènes naturels.

Au sein même de la pharmacopée il existe aussi des produits qui s’inhibent ou deviennent toxiques entre eux. L’avancée canadienne et la recherche des laboratoires SUN TEN de Taïwan,… s’avèrent très utiles.

Les interactions entre les drogues chimiques et les plantes sont très rares. Ce que l’on peut constater, c’est que les plantes chinoises favorisent souvent les traitements conventionnels ou en atténuent leurs effets secondaires. Par ailleurs, il n’y aucune incompatibilité connue entre les médicaments chimiques modernes et l’acupuncture, la moxibustion, l'Art du toucher, les manipulations ostéo-articulaires, les exercices de Qi Gong…Il est tout à fait possible que le patient soit aussi suivi médicalement par son médecin traitant. Il n’y a aucune opposition entre ces deux prises en charges, elles sont parfaitement complémentaires. L'E.T.C. ne se substitue pas à la médecine conventionnelle, elle l’a complète.

Le diagnostic occidental et son exploration grâce à la technologie sont très précis et tendent à optimiser mes prescriptions quotidiennes.

 




L’acupuncture est-elle douloureuse ?

Une pratique convenable de l’acupuncture n’est pas douloureuse. Cependant, il faut savoir que parfois l’insertion des aiguilles dans des zones musculaires très tendues engendre de légères réactions qui sont suivies d’une grande relaxation. En outre, certaines sensations accompagnent souvent l’insertion des aiguilles : fourmillements, distension, lourdeur, engourdissement, chaleur, froid, rougeur autour de l’aiguille, etc. C’est toujours bon et le signe d’une bonne activité thérapeutique.

Il n'y a pas encore d’œil au bout des aiguilles et si la douleur persiste, fréquemment, un nerf sensitif peut être touché.


 Les plantes chinoises sont-elles dangereuses ?

 

Comme toutes pratiques médicales, la phytothérapie chinoise doit être appliquée par un professionnel.  Dans ce cas, les plantes chinoises ne sont absolument pas dangereuses. La pharmacopée chinoise existe depuis plusieurs millénaires et on connaît parfaitement les contre-indications, les effets secondaires, les précautions pour chacune des substances médicinales. C’est l’une des techniques les plus sûres au monde. Elle est très loin d’avoir les effets iatrogènes des médicaments chimiques modernes.

La considération du cocktail de pharmacopée chinoise ne peut être comprise qu’à travers le filtre de la philosophie et de la connaissance de la théorie fondamentale de l'E.T.C. (La nature, la saveur et le tropisme des ingrédients prédominent) ; nous sommes très éloignés de la considération des principes actifs et autres approches des différents composants. Retenons simplement que tous produits de synthèses (le vivant ne reconnait que le vivant) et tous principes actifs séparés de son environnement naturel et concentrés deviennent toxiques pour notre organisme. Aucun produit naturel ou non n’évite à un moment ou à un autre la contre indication. C’est pourquoi je démarre toujours un traitement en sous dosant de manière à ne pas choquer l’organisme voire prévenir toutes réactions allergiques éventuelles.

 

Combien faut-il de séances d’acupuncture pour guérir ?

L’acupuncture tout comme la phytothérapie chinoise ne prétend pas tout guérir. Dans de très nombreux cas, elles permettent de soulager, de favoriser la guérison et d’atténuer la maladie.

Le nombre de séances d’acupuncture est très variable selon l’affection. Certaines peuvent se traiter en 1 à 2 séances (2 séances sont le plus souvent nécessaires pour prescrire le traitement de pharmacopée), d’autres demandent des traitements de plusieurs mois. Il faut se rappeler que certaines maladies ne peuvent être que contrôlées, atténuées car pouvant relever soit d'un lègue hériditaire, de traumatismes ou d'origine émotionnelle (maladies auto immunes, S.E.P.,cancers...). Dans un premier temps, l’acupuncteur pourra voir le patient 1 fois par semaine selon la gravité de l’affection. Ensuite, quand les résultats seront satisfaisants, les séances pourront se faire tous les 15 jours ou tous les mois selon l’estimation du praticien. Il est aussi tout à fait possible d’appliquer un traitement avec des plantes chinoises ou avec l’acupuncture pour prévenir les maladies.

Les personnes géographiquement très éloignées peuvent, selon la complexité de la pathologie, bénéficier d’une séance renforcée.

Ils s’engagent alors à effectuer un feedback au quatrième jour; les informations collectées permettent alors d’envisager une prescription de pharmacopée chinoise précise et évite exceptionnellement la contrainte de la seconde consultation.

Le traitement peut être renouvelée une fois mais après une nouvelle collecte d’informations ; au-delà, le bilan en vis-à-vis s’impose.

Il n’est pas nécessaire d’être malade pour consulter un praticien d'Energétique Traditionnelle Chinoise. La démarche idéale se veut préventive.


Les traitements de l'Energétique Traditionnelle Chinoise engendrent-ils des effets secondaires ?

Comme toutes thérapies actives et efficaces, l 'E.T.C. mal employée peut provoquer des effets secondaires. Cependant ceux-ci sont toujours très bénins et passagers. Par ailleurs, l'Art du toucher, les manipulations, l’acupuncture peuvent parfois entraîner une aggravation ponctuelle des douleurs ou des principaux symptômes. Ceci n’est pas obligatoirement un inconvénient car une amélioration suit souvent ce genre de réactions (il s'agit d'une remise en circulation du sang, des liquides organiques et de l'énergie qui  provoque la remontée d'informations au niveau du cerveau). Une forte réaction peut donc être très bon signe. Mais elle n’est pas systématique ni obligatoire pour obtenir un bon résultat. En matière de phytothérapie chinoise les réactions sont rares. Les effets secondaires les plus communs sont des troubles digestifs mineurs : gaz intestinaux, nausées, ralentissement digestif, constipation ou selles molles. Plus rarement il peut y avoir de la fatigue ou une aggravation des principaux symptômes. Mais là encore, une adaptation de la composition du traitement fera partir immédiatement ces désagréments passagers. Les effets secondaires avec les plantes sont très rares également etle plus souvent bénins mais aucun produits ou plantes ne peuvent prétendre d'être exemptent à un moment ou à un autre d'une contre indication.


 



Doit-on croire en l' E.T.C. pour en bénéficier ?

Ce n’est ni une croyance, ni une philosophie, ni une religion. C’est un système médical complet qui s’appuie sur une expérimentation de milliers d’années. Ses compétences sont prouvées quotidiennement sur tous les continents. Chaque année des millions de personnes bénéficient de cet art à travers le monde (plus d'un quart de la population mondiale). Cela « fonctionne » qu’on y croit ou non.

                                                           

L' E.T.C. est-elle remboursée par la sécurité sociale Française?

Seules les séances d’acupuncture prodiguées par les docteurs en médecine sont partiellement remboursées par la sécurité sociale. La pharmacopée chinoise n’est pas prise en charge. Toutefois, les assurances privées commencent à rembourser les soins provenant des médecines non conventionnelles (ostéopathie, homéopathie, naturopathie, Energétique chinoise). Ces assurances sont de plus en plus répandues dans de nombreux autres pays européens et se développeront bientôt en France devant la poussée des médecines non-conventionnelles. Nous sommes convaincus que si ces disciplines étaient incluses dans le système général, elles pourraient contribuer à une meilleure gestion de la santé publique et en réduiraient sensiblement les coûts.

 

Modalités: nous consulter.



Archives newsletters